Sondages : les Canadiens sont en faveur de lois sur l’avortement


Sondages : les Canadiens sont en faveur de lois sur l’avortement

La loi sur l’avortement a été invalidée par la Cour suprême en 1988. Depuis ce temps, l’avortement n’est soumis à aucune loi ni restriction au Canada. Les avortements peuvent être pratiqués en tout temps pendant la grossesse et pour n’importe quelle raison. Les sondages annuels effectués depuis 2002 par Léger Marketing et Environics ont constamment montré que les Canadiens ne sont pas en faveur du statu quo. Les sondages, commandés par Vie Canada, ont révélé que 3 Canadiens sur 10 seulement sont en faveur de la politique actuelle, qui n’accorde une protection légale aux êtres humains à aucun stade de leur développement avant la naissance. Les sondages Gallup effectués de 1975 à 2000 montrent des résultats semblables; près des deux tiers des Canadiens indiquent qu’ils seraient en faveur de restrictions à l’avortement. En 1999, un sondage Gallup a montré que 51 % des Canadiens croyaient que l’avortement devrait être légal seulement dans certaines circonstances, chiffre qui n’inclut pas les 9 % qui voudraient que l’avortement soit illégal en toutes circonstances. Seulement 37 % des Canadiens croyaient que l’avortement devrait être légal en toutes circonstances. Les sondages Gallup n’ont pas été commandés par Vie Canada et n’avaient des liens avec aucune autre organisation pro-vie.

Les sondages ont révélé que la majorité des Canadiens :

  • sont en faveur de lois protégeant la vie humaine avant la naissance;
  • sont en faveur de lois sur le consentement éclairé, qui exigeraient que les femmes soient informées au sujet du développement du foetus ainsi que de tous les risques et complications pour la santé avant de choisir de subir un avortement;
  • sont en faveur d’une loi exigeant le consentement parental avant que les mineures âgées de moins de 18 ans subissent un avortement;
  • croient que les avortements devraient être financés de façon privée ou financés seulement en cas d’urgence médicale.

Un  total de six Canadiens sur dix pensent que le droit devrait protéger la vie humaine un certain temps avant la naissance, y compris trois sur dix qui pensent qu’il devrait la protéger dès la conception.

Q.74C À votre avis, à quel moment du développement humain le droit devrait-il protéger la vie humaine ? Est-ce que ce devrait être…?

 

Le droit devrait protéger la vie humaine… 2002-2007

2002 2003 2004 2005 2006 2007
% % % % % %
Dès la conception

37

31

33

30

31

30

Après trois mois de grossesse

13

21

24

19

23

21

Après six mois de grossesse

6

11

11

11

10

11

À partir de la naissance

30

28

28

33

30

33

NSP/PR

14

9

4

7

6

5

Un peu moins de sept sur dix Canadiens sont favorables à ce que le Canada adopte des lois sur le « consentement éclairé » semblables aux lois américaines pour les femmes qui envisagent un avortement.

Q.75C Dans certains États des États-Unis, il existe des lois sur le « consentement éclairé » concernant l’avortement. Ces lois exigent qu’avant qu’une femme subisse un avortement, son médecin doit lui fournir des renseignements comme des précisions sur le stade du développement du fœtus à l’aide d’une échographie, sur les complications et les effets secondaires possibles d’un avortement et sur les solutions autres que l’avortement. Est-ce que vous êtes favorable ou opposé à ce que le Canada adopte des lois semblables pour les femmes qui envisagent un avortement ?

Octobre  2003-2007

2003* 2004 2005 2006 2007
% % % % %
Oui, favorable

69

73

70

71

67

Non, opposé

24

25

27

26

29

NSP/PR

7

3

3

3

5

*En 2003, le préambule de la question était identique, mais la formulation de la question était : « seriez-vous en faveur de lois semblables au Canada pour les femmes qui envisagent un avortement ?

Près de la moitié des Canadiens sont favorables à une loi qui exige que les mineures âgées de moins de 18 ans obtiennent le consentement de leurs parents afin de subir un avortement.

Q.76C Au Canada, actuellement, il est légal que des mineures de moins de 18 ans subissent un avortement sans le consentement de leurs parents. Est-ce que vous êtes favorable ou opposé à une loi qui exige que les mineures de moins de 18 ans obtiennent le consentement de leurs parents afin de subir un avortement ?

Octobre 2004-2007

2004 2005 2006 2007
% % % %
Oui, favorable

55

56

55

54

Non, opposé

42

41

42

43

NSP/PR

3

3

3

3

Un peu moins de la moitié des Canadiens pensent que les avortements devraient être couverts à même les impôts, mais seulement s’ils sont effectués en cas d’urgence médicale, comme si la vie de la mère est en danger ou en cas de viol ou d’inceste.

Q.77C Lorsqu’il s’agit du financement des avortements, laquelle des trois opinions suivantes se rapproche le plus de la vôtre ?

Octobre 2002-2007

2002* 2003* 2004 2005 2006 2007
% % % % % %
Les avortements devraient toujours être payés à même le système de soins de santé

23

25

26

29

31

32

Les avortements devraient être couverts à même les impôts, mais seulement s’ils sont effectués en cas d’urgence médicale, comme si la vie de la mère est en danger ou en cas de viol ou d’inceste

51

53

54

50

48

47

Le paiement d’un avortement devrait être une responsabilité personnelle, soit en payant soi-même ou en recourant à la Croix-Bleue ou à un autre régime privé d’assurance-santé

15

15

18

18

18

17

NSP/PR

11

7

2

3

3

3

Sept Canadiens sur dix se disent en faveur d’une loi qui reconnaîtrait que le fait de blesser ou de tuer un fœtus pendant une agression sur la mère constitue un crime distinct.

Q.119C Au cours des deux dernières années, il y a eu trois cas au Canada où des femmes enceintes ont été assassinées. Au Canada, à l’heure actuelle, le code pénal ne reconnaît pas le fœtus comme étant un être humain, par conséquent, quiconque blesse ou tue un enfant à naître lors d’une agression sur la mère ne peut pas être accusé d’avoir commis deux crimes. Seriez-vous en faveur ou opposé à une loi qui reconnaîtrait que le fait de blesser ou de tuer un fœtus pendant une agression sur la mère constitue un crime distinct?

2007
%
Oui, favorable

72

Non, opposé

22

Cela dépend

3

NSP/PR

3

Les tableaux et le rapport complet, y compris les résultats concernant les sous-groupes régionaux et socio-démographiques, sont accessibles sur le site Web de Vie Canada, à www.lifecanada.org